Polymorphe Design livre le 1er dispositif multisensoriel du musée Réattu à Arles.

Cette première station de médiation sensorielle s’adresse au grand public et tout particulièrement au public déficient visuel.

À partir de l’interprétation tactile d’une oeuvre, le dispositif propose une découverte complète avec des pôles d’écoute : audiodescription, contextualisation dans histoire de l’art, et commentaires de la conservation et/ou de visiteurs. Cette station est accompagnée d’objets qui mettent en scène l’œuvre elle-même ou sa technique.

Détail de l'interprétation tactile : gros plan sur la barrière (the fence).

Interprétation tactile de la photogravure de Paul STRAND, The white fence, 1964

 

Trois oeuvres seront livrées cette année, à commencer par cette photogravure de Paul STRAND dès le mois de mai : The white Fence, 1964. Le dispositif tactile a été travaillé avec une association locale pour valider la pertinence de la réalisation avant la fabrication finale. Le visiteur peut découvrir le tirage de l’artiste, mais également la mise en scène qu’il a souhaitée lors de son don au musée, encadré d’une marie-louise et signé.

 

Gros plan sur l'impression braille.

Transcription braille de la mention manuscrite présente sur la photogravure de Paul Stand, The white Fence, 1964.

 

Cette oeuvre, icône du modernisme par sa représentation de la propriété américaine, est l’une des premières photos exposées dans un musée des Beaux-Arts. Elle permit à la photographie d’être reconnue comme un art noble.

 

Dans les prochains mois une petite huile sur toile de RASPAL sera adaptée en station sensorielle : cette oeuvre d’une finesse extrême, nous offre une description précise et factuelle d’un atelier de couture, comme pris sur le vif. Enfin, l’oeuvre à 4 mains de ALECHINSKI et GIRODELLA présentera la tauromachie dans une calligraphie géométrique à l’encre de chine.

 

Plus d’informations :

Les commentaires sont fermés.